Développement personnel

je récolte ce que je sème

Dans notre esprit d’enfant, des graines ont été semées aux grès des évènements et de nos ressentis, puis elles ont poussé. Aujourd’hui de nombreuses personnes vivent dans un décor qui est le leur mais qu’elles n’ont pas choisi consciemment. Si ce décor ne nous convient pas, il nous appartient de défricher ce jardin (en conscience), de planter d’autres graines que nous voulons voir pousser (poser l’intention) et ensuite de les arroser (passer à l’action). Voici le chemin sur lequel je vous accompagne par l’art du questionnement.

C’est un travail, le temps que le jardin prenne racine et trouve son équilibre naturel. Il faut planter les graines et  poser des actions concrètes qui nourrissent, arrosent le jardin. Lorsqu’au fond de nous, nous commençons à nous sentir aligné à notre juste ressenti, celui de notre vérité intérieure, nous ressentons alors la paix et la joie, nous vivons dans notre jardin idéal. 

Philosophie

" Coach" vient de "cocher" celui qui accompagne la personne qui  le désire vers la destination souhaitée"

Prés de 400 ans avant JC, Socrate a mis au point le questionnement dialectique utilisé aujourd’hui dans  l’art du questionnement en coaching. Ecrit vers la même époque, La Bhagavad Gita, texte majeur de la philosophie du yoga, raconte une épopée où le cocher (coach), le dieu Krisna, guide le plus grand archer de son temps, Arjuna, pour qu’il passe à l’action, qu’il accomplisse son destin. Nous devons accomplir notre destin, notre  mission de vie. Arjuna, guerrier valeureux et humain, hésite à passer au combat car il prend conscience que ces opposants sont des hommes comme lui. Il est tiraillé entre son

humanité et le destin plus grand qu’il doit accomplir pour réaliser le  Dharma, l’ordre du monde. Son cocher (coach), Krisna, lui dit qu’il doit passer à l’action, mais avec le geste juste, c'est-à-dire délivré du fardeau du moi, de tous ses préjugés, afin de pouvoir se connecter à son corps d’intuition, la part de nous qui ‘sait ce qui est juste’. Agir avec discernement c’est agir avec passion et détachement. Pour cela il préconise le Karma yoga, c'est-à-dire l’action libre d’orgueil et d’égocentrisme, désintéressée et ouverte.  Passer à l’action c’est réaliser les idéaux qui nous sont chers et que  notre discernement profond nous conduit à respecter et à faire respecter.